L’art est une forme d’expression créative qui utilise différents moyens, techniques, supports ou langages pour produire des œuvres esthétiques, symboliques ou émotionnelles. Les médias sont des formes de communication qui utilisent différents canaux, technologies, formats ou genres pour transmettre des informations, des messages ou des idées. L’art et les médias sont donc deux domaines qui se croisent, se complètent et se transforment mutuellement. Il existe de nombreuses intersections entre l’art et d’autres formes de médias. Ils peuvent intervenir à divers niveaux : la production, la diffusion ou de la réception.

La production : point commun entre l’art et les médias

L’art et les médias se croisent au niveau de la production. Elles utilisent ainsi des outils, des procédés ou des méthodes communes ou innovantes pour créer des contenus originaux, variés ou interactifs. Par exemple :

•  L’art numérique utilise des ordinateurs, des logiciels, des capteurs ou des réseaux pour créer des images, des sons, des animations ou des installations numériques. Il explore les possibilités offertes par le numérique, comme la simulation, la génération, la manipulation ou la participation.

•  L’art médiatique utilise des médias traditionnels, comme la télévision, la radio, le cinéma ou la presse, pour créer des œuvres artistiques, comme des vidéos, des podcasts, des films ou des collages médiatiques. Il interroge les enjeux liés aux médias, comme la représentation, la médiatisation, la narration ou la critique.

•  L’art transmédia utilise des médias multiples, comme le web, le jeu vidéo, le livre ou le spectacle, pour créer des œuvres narratives, comme des univers, des personnages, des scénarios ou des expériences transmédias. Il exploite les spécificités de chaque média, comme la convergence, la divergence, la complémentarité ou la participation.

L’art et les médias se croisent donc au niveau de la production, en enrichissant, en diversifiant et en renouvelant les pratiques créatives.

L’art et les médias se complètent au niveau de la diffusion

L’art et les médias se complètent au niveau de la diffusion. Ils utilisent des espaces, des supports ou des plateformes communes ou innovantes pour diffuser des contenus accessibles, visibles ou partageables. Comme exemple :

•  L’art public utilise des espaces publics, comme les rues, les places, les murs ou les transports, pour diffuser des œuvres artistiques, comme des graffitis, des sculptures, des affiches ou des performances publiques. Il rend l’art accessible, visible et intégré à l’espace urbain.

•  L’art en ligne utilise des supports numériques, comme les sites web, les blogs, les réseaux sociaux ou les applications, pour diffuser des œuvres artistiques, comme des photos, des vidéos, des textes ou des podcasts en ligne. Il rend l’art accessible, visible et adapté aux supports numériques.

•  L’art participatif utilise des plateformes collaboratives, comme les wikis, les forums, les chats ou les jeux en ligne, pour diffuser des œuvres artistiques, comme des projets, des contributions, des échanges ou des jeux participatifs. Il rend l’art accessible, visible et impliquant les utilisateurs.

L’art et les médias se complètent donc au niveau de la diffusion, en élargissant, en diversifiant et en dynamisant les pratiques culturelles.

L’art et les médias se transforment au niveau de la réception

L’art et les médias se transforment au niveau de la réception, en utilisant des modes, des pratiques ou des effets communs ou innovants pour recevoir des contenus esthétiques, symboliques ou émotionnels. Par exemple :

•  L’art interactif utilise des modes interactifs, comme le toucher, le mouvement, la voix ou le regard, pour recevoir des œuvres artistiques, comme des installations, des dispositifs, des environnements ou des interfaces interactives. Il transforme la réception de l’art en une expérience sensorielle, cognitive et corporelle.

•  L’art relationnel utilise des pratiques relationnelles, comme la rencontre, le dialogue, la coopération ou la participation, pour recevoir des œuvres artistiques, comme des événements, des situations, des communautés ou des réseaux relationnels. Il transforme la réception de l’art en une expérience sociale, culturelle et politique.

•  L’art immersif utilise des effets immersifs, comme la 3D, la réalité virtuelle, la réalité augmentée ou la réalité mixte, pour recevoir des œuvres artistiques, comme des mondes, des scènes, des personnages ou des avatars immersifs. Il transforme la réception de l’art en une expérience immersive, fictionnelle et ludique.

• L’art et les médias se transforment donc au niveau de la réception, en enrichissant, en diversifiant et en renouvelant les pratiques esthétiques.

En conclusion, l’art et les médias sont deux domaines qui se croisent, se complètent et se transforment mutuellement. Il existe de nombreuses intersections entre l’art et d’autres formes de médias qu’il s’agisse de la production, de la diffusion ou de la réception. L’art et les médias demeurent deux facettes indissociables de la culture contemporaine.

About Author

dnimascreative

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *